6 réflexions sur l’impact d’Instagram et la photographie de paysage

800 millions d’utilisateurs, 40 milliards de photos au total, 95 millions de photos postées chaque jour, 4,2 milliards de likes par jour, emoji le plus utilisé : ❤️…Voilà ce qu’est Instagram en 2018. Lorsque vous êtes comme moi un photographe de paysage et de voyage, vous vous rendez compte qu’Instagram joue incontestablement un rôle dans cette discipline, et qu’il en a changé le visage. Il y a 2 approches de cette question, il y a ceux qui pensent qu’Instagram joue un rôle positif et, devinez quoi…il y a ses détracteurs. Avant de vous dire dans quel camp je me trouve, je vais vous faire part d’un constat dans cet article, et pour cela, quoi de mieux qu’un « haut lieu Instagram » ? Les Dolomites, en Italie sont l’endroit parfait pour illustrer mes propos, et ça tombe bien, j’y suis allé en ce début de mois y passer quelques jours. J’en ai fait une vidéo dans laquelle je vous montre parmi mes endroits préférés, et les coulisses de mes photos ! C’est sur YouTube !

Oui, mais ça, c’était avant !©

Petit rappel sur ce qu’était le quotidien social d’un photographe de paysage, avant l’arrivée des réseaux sociaux, et surtout d’Instagram. Avant, ce photographe devait pour se faire connaître, soit participer à des expositions photos, soit être exposé dans des galeries d’art, soit participer à des concours photo, soit attirer les visiteurs sur son site internet, ce qui, dans les 4 cas, relevait des 12 travaux d’Hercule 😓 (il y en avait 8 autres que je vous dévoilerait dans un prochain article…).
Vous vous en doutez, c’était long, difficile et peu d’entre eux y arrivaient, en tous cas suffisamment pour en vivre. Cela demandait du temps, de l’énergie et de l’investissement financier pour un retour plus qu’incertain. Autrement dit c’était peu rentable, surtout pour les nouveaux photographes, qui avaient du mal à se faire connaître. C’était le pré carré de quelques élus. Oui, mais ça, c’était avant…😃 Et puis l’Homme a créé Instagram, il y a 8 ans seulement…et la face de ce monde-là a changé.

Instagram

Photo Brigitta Schneiter

Le camp des Pro-Instagram.

  • Un gain de visibilité

Avec Instagram, les photographes ont la possibilité de présenter à des centaines de milliers, des millions de personnes, potentiellement au monde entier l’intégralité de leur travail, et ce très rapidement et à moindre coût. Vous parlez d’une vitrine !! C’est tout simplement la plus belle vitrine qu’un photographe puisse imaginer !
Je vais d’abord vous raconter mon parcours pour vous aider à comprendre pourquoi j’ai un compte Instagram. J’étais moi-même un réfractaire aux réseaux sociaux, Facebook en tête (je le suis toujours en ce qui concerne FB, même si j’ai une page mais c’est pour d’autres raisons…). Comme beaucoup de photographes, j’étais inscrit à des réseaux sociaux de photographes. Le premier d’entre eux fut Flickr, où j’ai appris les bases de fonctionnement d’un réseau social, avec ses avantages et ses nombreux inconvénients…Puis je me suis inscrit à 500px, un autre réseau spécialisé dans la photographie. Je ne regrette pas du tout mon passage dans ces 2 réseaux, ils m’ont permis aussi et surtout de recevoir des critiques sur mon travail, positives, constructives et parfois négatives.
Mais en fin de compte, je me suis amélioré, j’ai progressé dans mon art grâce à ces réseaux. Le fait d’avoir des retours de la part de grands photographes, de photographes experts et reconnus dans leur domaine vous fait évoluer dans le bon sens. La reconnaissance de mes pairs a été un déclencheur. Oui mais voilà, au bout d’un certain temps, j’éprouvais une certaine frustration de ne montrer mon travail qu’à des photographes. J’avais besoin de passer à la dimension supérieure et de montrer au grand public mon travail. Vous connaissez la suite.

Instagram

  • Une source d’inspiration

Avec Instagram, il est désormais beaucoup plus facile de partager vos idées avec d’autres personnes qui ont les mêmes idées que vous. Vous le constatez lorsque vous déroulez votre feed, il est très facile d’avoir des idées de la part d’autres photographes. Des idées sur différentes techniques de développement des photos par exemple, des idées sur des choix de composition, des idées sur l’atmosphère des photos…Bref, vous avez accès à une source d’inspiration inépuisable qui vous permettra de les mettre en application dans votre art (attention je n’ai pas dit de copier, hein ! S’inspirer n’est pas copier !). De la même manière, vous devenez aussi une source d’inspiration pour d’autres photographes, et c’est une belle satisfaction lorsque vous reconnaissez dans une photo un élément qui vous caractérise ! 😇

  • Une fenêtre sur le monde

Avec Instagram, le monde vous appartient ! Il existe tellement de beaux endroits sur notre planète, que nous n’en connaissons que les plus connus, je dirais même plus : que les plus touristiques. Avant l’arrivée d’internet, il n’y avait que les émissions télé pour nous montrer d’autres endroits inconnus (oui j’étais fan de l’émission Ushuaïa). Puis avec Internet nous avons eu accès à encore plus d’images exceptionnelles, et enfin avec Instagram nous avons le monde entier sur notre téléphone !
Depuis votre petit écran de téléphone vous pouvez voir à quoi ressemblent les coins les plus reculés de notre planète ! Des endroits où vous ne mettrez certainement jamais les pieds de votre vie ! Prenez les Dolomites par exemple, personnellement je n’en avais jamais entendu parler avant de m’intéresser à la photographie de paysage. C’est un des plus beaux endroits de la planète à une dizaine d’heures de route de chez moi seulement et je l’ignorais ! 🤩 Mon dernier séjour là-bas me l’a encore confirmé, j’ai croisé des photographes du monde entier sur place, les gens viennent d’aussi loin que l’Australie pour photographier ses paysages !

 

Instagram

Photo Stef Kocyla

Le camp des Anti-Instagram

Toute médaille a son revers et Instagram n’échappe pas à la règle. Voici donc les aspects négatifs qu’a créé Instagram :

  • Noyés dans la masse

« Mais je pensais que le monde entier pouvait voir mon travail ? » me direz-vous. Oui je vous répondrais, mais ça c’est en théorie. Potentiellement, le monde entier peut voir votre œuvre. Mais rappelez-vous les chiffres que j’ai énoncés dans l’introduction de cet article : 95 millions de photos publiées chaque jour ! 🤔 Et ça ne fait qu’augmenter !! Comment votre photo va-t-elle être remarquée dans cette marée photographique ? Intéressant, n’est-ce pas, comme un des principaux avantages se trouve être aussi un gros inconvénient ! Instagram permet d’être visible aux yeux de tous, mais pour tout le monde aussi ! C’est un fait : il est de plus en plus difficile d’être remarqué sur Instagram ! Alors j’entends ici ou là que c’est la faute de l’algorithme, que c’est une question de #, bla-bla-bla…choisissez ce qui vous convient ! J’ai une théorie sur ce sujet, je pense que c’est un faux problème et que l’algorithme par exemple, changera encore et encore, donc inutile de chercher à le comprendre, c’est une perte de temps. Concentrez-vous sur votre art et plutôt que de chercher des coupables, cherchez à vous améliorer ! Commencez par lire ces conseils et astuces pour gagner en visibilité sur Instagram.

  • Tous pareils

Trouver de l’inspiration sur Instagram, c’est cool, mais rappelez-vous : s’inspirer n’est pas copier, or ce que l’on constate c’est les mêmes photos, les mêmes endroits, les mêmes sujets, les mêmes…En ce qui me concerne, j’en ai assez de voir des vestes jaunes, ou rouges, 😂 devant une belle cascade, un lac ou sur une montagne. J’en ai assez de voir toujours les mêmes cadrages de ces cascades islandaises (au passage je crois que l’Islande a beaucoup perdu de son attrait chez les photographes à cause d’Instagram). J’en ai plus qu’assez de voir encore et toujours ce même lac des Dolomites, le Lago di Braies (ou insta-lac !), photographié n’importe comment (j’ai fait l’impasse sur ce lac cette année sans scrupules ni regrets !).
Bon j’arrête là mais la liste est longue ! Les gens ne s’intéressent qu’à une chose : trouver cet endroit précis et refaire cette photo qu’ils ont sur leur téléphone exactement à l’identique ! La bonne accessibilité de ces endroits ne leur rend pas service (Islande compris, on y arrive par avions charters entiers !). En fait, si on y regarde de plus près, c’est aussi un faux problème. Ces lieux hyper fréquentés et Instagramés (oui j’invente des mots) méritent d’être vus une fois au moins, c’est vrai. Par contre, il y a une multitude d’autres endroits beaucoup moins connus juste à côté de ces endroits qui méritent d’être photographiés ! Sortez des sentiers battus et ouvrez votre œil de photographe, il y a encore de belles pépites à découvrir ! 😍

 

Instagram

Photo Stef Kocyla

  • La pression (réseau) sociale

Si vous êtes un photographe qui publiez dans Instagram, vous avez certainement déjà ressenti ça. Je veux parler de cette pression à poster absolument une photo même si vous n’en avez pas sous le coude, là maintenant, mais parce qu’il faut poster (très) régulièrement pour exister sur Instagram. Vous savez, tous ces conseils qu’on vous donne, moi y compris, pour réussir sur Instagram ? Ils créent une mauvaise pression, et une mauvaise mentalité. Cette mentalité est propre aux réseaux sociaux, pas seulement à Instagram. Je crois même qu’Instagram en a hérité de ses prédécesseurs, Facebook en tête. Je n’aime pas Facebook, en grande partie pour les comportements débiles de ses utilisateurs. Comme si la valeur d’une personne se résumait à son nombre d’amis ?!
Sur instagram, cela donne : « je m’abonne à toi si tu t’abonnes à moi », ou « je m’abonne à toi pour que tu t’abonnes à moi puis je me désabonne de toi »…bref, c’est une cour de récréation.
Mais le pire des sentiments qu’Instagram puisse provoquer chez un photographe, c’est que la qualité de son travail est liée au nombre de likes que ses photos reçoivent. Je me souviens de ces photos dont j’étais et je suis toujours très fier. Elles m’ont demandé beaucoup de travail, de temps et d’énergie pour les créer, et lorsque je les ai faites, j’étais vraiment satisfait du résultat. Et puis je les ai postées sur Instagram. Et quand j’ai regardé leur petit nombre de likes, sur le coup, j’ai été déçu.Instagram
Elles étaient belles mes photos pourtant…qu’est-ce-qui ne fonctionnait pas…? Mauvais développement, mauvaise composition…et si elles n’étaient pas si belles après tout…? Je les aime toujours autant, elles sont réussies mais le tort que j’ai eu, ce fut d’associer leur qualité au nombre de likes. C’est un piège dans lequel on peut tous tomber, tellement il est sournois. D’ailleurs, je ne compte plus les photos mauvaises aux milliers de likes ainsi que les bonnes photos aux
dizaines ou aux centaines de likes seulement. C’est plus une histoire d’algorithme que de photographie dans ce cas, donc décorrélez la qualité de votre travail à la pseudo-reconnaissance d’Instagram !

 

Conclusion

Toutes ces réflexions nous amènent à un point : qu’est que vaut Instagram ? Vous vous en doutez peu-être, en ce qui me concerne, je tire plus de profit d’Instagram que de nuisance. Mais cela n’est vrai que parce que je fais abstraction de ce côté malsain des réseaux sociaux. Si ma photo obtient peu de likes, je m’en f…! 🙄 L’art est un moyen d’expression, et il ne faut surtout pas tomber dans le piège de poster des photos que le public va aimer, il faut poster des photos que vous aimez, et tant pis pour ceux qui n’aiment pas !
À  votre tour maintenant, que vaut-il pour vous Instagram, qu’est-ce que vous en tirez comme profit ? C’est une question personnelle, à laquelle il n’y a que vous pour y répondre. J’aimerais avoir vos sentiments dans les commentaires, est-ce qu’Instagram a changé votre photographie d’ans le
bon sens ou dans le mauvais sens ? Peut-être est-ce une source de votre business ? Ou peut-être avez-vous supprimé votre compte ?

Pensez à partager cet article et surtout, allez pratiquer !! 😀 📸

Recevez GRATUITEMENT le guide
5 CONSEILS pour améliorer INSTANTANÉMENT vos photos !
Je déteste les spam, votre email restera secret

Laisser un commentaire